2009, Année Mondiale de l’Astronomie

Publié le

Oui, mais pour regarder quoi et regarder qui ?

Galilée (1564-1642) observait le ciel avec sa lunette astronomique il y a quatre siècles… Cependant, c’est Kepler (1571-1630) qui découvrit le principe de la gravitation universelle. Il y a tout juste 400 ans l’Astronomie Nouvelle (le 4 avril 1609) en témoigne : Kepler sort l’astronomie du piège des perceptions sensorielles et des modèles géométriques pour établir une science physique « expliquant les causes ».

Galilée, qui reçut ce livre de Kepler, n’en, parla même pas dans son Dialogue sur les deux systèmes du monde (1632). Galilée fut promu pour cacher Kepler, Newton ensuite pour le détruire. C’est tellement plus commode de contrôler une population quand elle ne remonte jamais aux causes. C’est tellement plus commode de lancer un faux débat entre empirisme sensualiste et religion bornée que d’aller aux sources de la méthode créatrice, là où l’être humain franchit les frontières des idées reçues.

Dans son livre Kepler nous offre sa méthode de découverte, qui d’hypothèse en expérimentation, nous élève étape par étape au niveau de sa pensée. C’est la raison pour laquelle le LYM accorde plus de valeur au processus de découverte qu’à l’apprentissage par coeur des « deux premières lois de Kepler » du bac Scientifique. Nous vous offrons une exploration pas à pas de son livre rendu plus vivant et accessible, grâce à de nombreuses animations.

Dans cette découverte, que du bonheur.


Tract à télécharger ici


Par Alexandre Noury

Publié dans Par Alexandre Noury

Commenter cet article